dimanche 7 janvier 2018

Dimanche 07/01/17 : Barbizon et les Trois Pignons par OliVTTiste








Je prépare une sortie à Milly pour ce dimanche. Avant que j'ai pu envoyer le parcours, je vois passer des mails du club, Olivier à tracé un parcours au départ de Barbizon et en direction des Trois Pignons. Beaucoup de retours positifs, je me dis que ce sera sympa de rouler tous ensembles. Malgré un doute sur le tracé qui me semble pas mal pourvu en grandes allées sablonneuses, je me rallie à la proposition tout comme Benoit.  Un mail de Bast un peu plus tard qui propose une sortie cool en début d'après-midi pour sa reprise après son accident cet été. Malheureusement pas possible pour moi, départ à Las Vegas pour le CES demain et j'ai pas mal de choses à faire l'après-midi.

On se retrouve tous sur le parking à 8h45 et on en profite pour saluer Mary & JM qui partent faire un peu de technique avant de rejoindre Bast l'après-midi.

Temps gris et humide, ça n'en finit pas depuis quelques semaines. Nous voilà partis, je propose une variante pour le départ car Oliv nous faisait remonter la Vente Alexandre qui est déjà difficile à descendre, alors ne parlons pas de la monter. On part par Apremont avant de filer sur Franchard. Le sol est franchement spongieux, ça reste roulable car on est à Bleau mais c'est assez pénible, le rendement est catastrophique, le vélo semble scotché en permanence. Passé Franchard, ça devient roulant pour la descente vers les Trois Pignons. On alterne les grandes allées en sable qui ne rendent pas et tabassent, puis un mémorable champ de boue en traversant l'A6 du coté d'Achères.

Ca s'arrange ensuite dans les Trois Pignons où nous avons même la chance de découvrir un magnifique chaos rocheux dans le Rocher Cailleau. Rien pour ça, ça valait le déplacement. Il faudra revenir car il y a du potentiel à cet endroit, en jardinant un peu pour dénicher les bons singles. Belle petite montée suivie d'une jolie descente, le sourire revient. Autre beau passage le long du Rocher de la Tortue. On retraverse l'A6 par un classique de la Milliacoise, avant l'innovation d'Oliv qui m'avait un peu inquiété en regardant la trace : la traversée du Rocher Corne-Biche. Je ne l'avais jamais faite et pas trouvé de trace passant par cette zone. Donc , crainte que ce soit impraticable. Et effectivement, on finit rapidement à pied, mode escalade sur des rochers super glissants rendant périlleux de grimper en tenant le vélo, les chaussures n'ayant aucune adhérence. Après 2km en 45 minutes, on décide de redescendre par un chemin à droite vers la piste bien large que nous surplombons depuis le début. Oliv tient à finir sa trace, on l'abandonne donc pour le retrouver 1/4h plus tard au détour d'un chemin qui nous ramenait sur la trace. Au moins la vue était magnifique avec même un petite chapelle au sommet.

On décide de couper l'heure ayant largement tourné, il est presque 13h. Dommage, on zappe le Rocher des Sablons, un de mes coins préférés avec une belle montée et la fameuse dalle pour redescendre. Arrivé sur Franchard, Oliv veut reprendre la trace via la Cuisinière. Vu l'heure, on le laisse faire pour rentrer directement. Au passage on grimpe le chemin escarpé qui mène au Point de Vue de Hurlevent, pas évident celui-là il fait mal aux jambes. Puis direct en ligne droite jusqu'au voitures.

Sortie bien physique, mais un peu frustrante par l'excès de passages dans le sable où on ramait malgré une dépense d'énergie importante. Mais un bel endroit découvert que je vais inclure dans une prochaine trace au départ de Milly.


dimanche 31 décembre 2017

Dimanche 31/12/17 : la Der de l'année à Bleau







Contre toute attente, une fenêtre météo s'ouvre pour une sortie dimanche matin alors que les prévisions étaient catastrophiques toute la semaine. Benoit pas dispo mais Franck, Marco , Eric , Mathieu, Tom et notre président Oliv répondent à l'appel. Bast a même un moment pensé nous accompagner avant de se raviser, c'est plus sage, il faut reprendre tranquillement. Rendez-vous donné à 8h40 au parking.

On y retrouve Mary, JM, Xav, Pat qui partent pour une sortie technique.

Le temps de regonfler ma roue arrière qui est à plat quand je sors le vélo de la voiture et nous voilà partis via les marches des Gorges d'Apremont. J'en profite pour faire quelques détours sur de jolis singles histoire de profiter ... du soleil magnifique qui nous accueille ce matin. Le vent a bien séché la forêt, le grip est parfait et il fait 13°C ! Il y a deux jours on sortait la tenue grand froid et on affrontait le verglas avec Pat, curieuse météo.

A la sortie d'Apremont, on file vers les Gorges du Houx puis sur le single du sommet. Une partie du groupe fait une petite erreur d'aiguillage en continuant sur le sentier au lieu de filer sur le single. Franck siffle tout le monde, je suis dans roue avec Mathieu qui ne lâche rien. Arrivés en bas à Fontainebleau on réalise qu'Eric à disparu. Où est-il ? Mystère. On l'attend , puis on part à sa rencontre avec Olivier par deux chemins différents histoire de maximiser les chances. Personne ! Au bout de 15 minutes, Franck décide de rebrousser chemin à sa rencontre, il a une contrainte horaire dans tous les cas. Nous continuons finalement avec le reste de l'équipe. 

Voilà la route Leopold ( à l'envers ) , Marco accélère dans la partie raide, je m'accroche dans la roue, les jambes répondent bien et je parviens à suivre la fusée. Dommage que le Benoilator ne soit pas là :-) . Via les bosses de Xav, nous descendons sur Avon via la Route des Martyrs qui dans ce sens ne présente aucune difficulté.

Pensée pour Benoit sur la grimpette de la Butte Montceaux dans le sens inverse, mais personne ne vient tenter le faire le sprint donc je reste sage. Par contre Marco embraye sur la montée suivante, allumage du turbo pour suivre. Tom apprécie modérément la répétition de bosses. Mais nous voilà désormais en direction du Rocher de Samoreau. La traversée du village puis le single du Rocher sont un pur bonheur avec le soleil. Magnifique ! Le sol consomme de l'énergie, c'est mou et le rendement n'est pas formidable.

On retraverse la Seine pour remonter sur Denecourt par le super single qu'on avait trouvé la dernière fois. Topissime car le sol est bien sec et donc tous les passages techniques passent sur le vélo. Je parviens au sommet sans poser le pied, yes !!

On se fait la petite épingle MBF et le single qui va avec avant de filer droit pour raccourcir un peu , Tom commençant à être un peu cuit mais il continue et grimpe les pires bosses sur le vélo à son rythme.

Arsouille traditionnelle sur la route des Artistes, l'absence de Benoit me permet de franchir la ligne d'arrivée en tête.

Comme promis Mathieu nous offre le champagne, avec quelques Tucs généreusement laissés par Franck et un cake maison que j'avais fait la veille et qui permet à Tom de retrouver des couleurs.

Une belle fin d'année cycliste, rendez-vous en 2018 pour de nouvelles aventures.

dimanche 17 décembre 2017

Dimanche 17/12/17 : Sortie Club à Barbizon


Pour ce dimanche, je projetais initialement une sortie à Milly sur un parcours technico-ludique. Finalement, je me ravise avec toute la pluie qui est tombée cette semaine, les platières risquent d'être inondées. Notre président YodaLivier propos une sortie club à Barbizon. C'est l'occasion de rouler à Bleau avec les copains du club, ça n'arrive pas si souvent. On se donne rendez-vous à 9h. Gil, le nouvel de espoir de la Force est parmi nous pendant qu'on attend Pascal qui a loupé la bonne sortie, ça arrive souvent la première fois qu'on vient à Bleau. N'est-ce pas Seb ? Dis-donc on t'attend toujours, j'espère que tu va prendre de bonnes résolutions en 2018. 9h30, nous voilà partis, un peu à la bourre. J'ai tracé un parcours ludique avec beaucoup de singles mais sans difficulté technique majeure, le temps que nos apprentis Jedi se fassent au terrain local. La troupe est néanmoins constituée d'un bon parquet d'habitués des lieux et nous cheminons sur un rythme cool mais qui permet de bien avancer. On fait un petit atelier aux Gorges du Houx en les remontant après avoir descendu. Steph et Ludo passent sans difficulté, pendant que je m'escrime sans succès aujourd'hui sur le passage délicat. En remontant sur le single du sommet on a le plaisir de croiser les chamois avec Pat , perdu , en éclaireur que JM descend récupérer. Il y a une fille en rose qui nous fait la bise en haut, parait qu'elle s'appelle Mary :-) .

On descend sur Bleau avant de remonter la le single le long de la N7 puis de tenter le Nid d'Aigle en montée, dur , dur avec les racines et cailloux humides. Un petit tour sur les bosses de Xav avant de monter à Denecourt où nous croisons un stage technique. On observe les stagiaires apprendre le bunny-up sous les conseils très avisés de leur coach. Oliv se renseigne sur les modalités du stage. On redescend par l'itinéraire MBF, l'épingle passe toute seule aujourd'hui, bien fluide. On continue sur cet itinéraire pour le faire découvrir à Steph qui apprécie. On embraye sur le tour complet du Magic Single, le sol rend bien mieux que je n'aurai cru et on file en rythme. Ca use un peu Pascal qui n'a pas l'habitude de rouler sur ce tempo . Steph ayant une contrainte horaire, on prend un raccourci ... par les Vestiges. Faut mériter.

Retour classique par la Grottes aux Cristaux puis la route Alexandre + les Artistes. Pas de Benoilator en vue, il reste avec Pascal qui a des crampes. Ce sera donc un affrontement avec Richard conclu victorieusement au sprint .

Le beau soleil qui illuminait les tapis de feuilles mortes a rendu la sortie vraiment sympa et ça faisait du bien de rouler cool pour une fois .

En espérant avoir fait de nouveaux adeptes de notre belle forêt .

dimanche 3 décembre 2017

Dimanche 03/12/17 : Le retour de Franck du bon côté de la Force

Temps froid et pluie faible à tendance verglaçante pour ce dimanche. Barbizon semble la seule option raisonnable. Super nouvelle, Dark Frankor sera des nôtres pour une escapade du bon côté de la Force. Notre petit padawan Mathieu est fidèle au poste accompagné de Tom de en phase de retour sur le vélo.

J'ai concocté un parcours sans difficulté technique excessive mais avec du D+ et un départ costaud avec l'enchaînement de toutes les montées "impossibles" autour des Longues Vallées. J'ai ressorti le M06, pas moyen sinon de rivaliser avec le Benoilator actuellement en super forme , il me faut un vélo qui réagit au quart de tour. Il fait -1°C en arrivant au parking et il trombe quelques gouttes qui ne mouillent pas car elles sont sous forme de glace. Les jambes vont bien, le vélo aussi, il est vraiment top ce M06, super réactif de maniable et je me joue des passages délicats.

 Je grimpe les bosses en souplesse. Franck pédale avec enthousiasme comme toujours et s'en sort très bien malgré son 26". Une racine mouillée le bloquera dans la montée mythique des Longues Vallées, Benoit ripe en essayant de contourner Franck, je serai donc le seul à parvenir au sommet sur le vélo. On continue sur le single en devers, toujours aussi délicat celui-là . Il n'a l'air de rien comme ça , mais c'est vraiment très difficile de prendre de la vitesse, les pièges sont partout et il ne faut pas grand chose pour coucher le vélo. Mathieu tente avec succès plusieurs passages techniques. Il prend confiance et commence à grimper les rochers.

 On rejoint ensuite les Vestiges, trop humide aujourd'hui, en arrivant sur la marche au sommet je patine et cale. Pas mieux sur Remiremont. On rejoint le Rocher St Germain pour le descendre et enchaîner sur une partie du Magic Single où Mathieu nous gratifie d'un 180° bien maîtrisé suite à une famille de racines qui traversait sous ses roues. On grimpe à Denecourt, le terrain n'est pas si mal et ça passe presque jusqu'en haut sur le vélo. Tom commence à fatiguer, le manque d'entraînement se fait sentir. Petit pause à Denecourt, on ne s'attarde pas car il fait vite froid.

On redescend jusqu'à Avon pour remonter par la route des Martyrs qui mérite bien son nom. Alors que je force pour rattraper Benoit qui bien évidemment appuie comme un forcené, une racine me vient en aide pour stopper mon adversaire me permettant de reprendre la tête. Un petit tour dans les bosses de Xav puis on descend le Mont Ussy pour remonter vers les Gorges du Houx avec un détour par la route Leopold. L'endroit se prête à un duel. Je pars en tête attendant l'attaque du Benoilator qui ne manque pas d'arriver. Je suis prêt et me dresse sur les pédales plein d'espoir. Hélas, j'appuie trop fort et dans les feuilles le vélo se met à patiner, me voilà quasi à l'arrêt. Le temps de repartir, je n'arrive pas à boucher le trou.

Après avoir promis à Tom qu'il n'y avait plus de bosses difficiles, je réalise que le bout de trace que j'avais repris montait sur le single en haut des Gorges, non par le chemin habituel mais par la fameuse montée droit dans la pente un peu plus loin. Aie ! Franck s'arrache pour passer la partie la plus raide et y parvient, bravo ! Quelques coups de pédales sur le joli single et nous voilà sur la montée des Gorges où trône le drapeau de St Michel depuis de nombreuses années. Comme le veut la tradition, je réussis à monter la partie finale, et il n'y aura pas de volontaire pour insister sur ce passage :-) .

On rentre par le Point de Vue du Camp d'Arbonne. Tom est un peu occis. Franck n'écoutant que son bon coeur décide de couper pour ramener Tom plus vite. Sauf qu'on était partis devant avec Mathieu sur ce qui était une ligne droite directe jusqu'aux voitures. Arrivés au carrefour, nous ne voyons plus personne derrière. Mince, ils ont eu un soucis . On patientera 10 bonnes minutes pour voir arriver nos trois camarades via leur "raccourci" . Eh eh , trop fort ce Franck :-) Comme il se fait tard, on file direct jusqu'aux voitures en shuntant la dernière petite bouclette "Pedalator inside" .

Une bien belle sortie où ma tenue d'hiver chinoise a vraiment prouvé sa qualité : ni chaud, ni froid , parfait . L'ambiance était au top dans notre petit groupe, à refaire au plus vite. On compte sur l'ami Franck pour nous ramener toute la bande de l'AAOC.

dimanche 26 novembre 2017

dimanche 26/11/17 : Belle sortie foncière avec Benoit



Envie de pédaler ce week-end. Vu le beau temps annoncé, je prévois une sortie route sur un parcours de Yoan Offredo . 115 km au programme depuis la sortie de Savigny donc environ 120 depuis la maison. Peu de volontaires à part Benoit qui s'inquiète un peu quand même de la longueur du parcours. La veille au soir, super soirée avec les copains et notre grand blessé , Bast, qui commence à reprendre du poil de la bête. Du coup, c'est sympa de pouvoir se lever une heure plus tard en partant directement depuis Savigny. Il faut bien frisquet, j'en profite pour tester ma nouvelle veste hiver "made in China" à un prix défiant toute concurrence. Je ressors aussi les gants hivers et le cache oreilles. Je récupère Benoit et nous voilà partis. Variante au départ, on continue sur Villebon au lieu de monter la côte de Villejust. L'itinéraire passe par une petite route qui est limite "gravel" . Arrivés à Palaiseau, on se hisse jusqu'à Polytechnique par une côte vraiment raide que je n'avais jamais montée. Je m'enflamme un peu sur le grand plateau en danseuse avant de me rasseoir vite fait quand je vois la pente atteindre les 20% sur plus de 200m , ça calme. Arrivé en haut Benoit enlève une couche. On rattrape la route qui va sur Gif, puis la Vacheresse où on recolle un petit peloton avec qui on fera un bout de chemin. Il est le bienvenu car il y a pas mal de vent et il est de face sur toute la partie aller. Un monde pas possible à Janvry à cause du marché de Noël . On est déviés à l'extérieur du centre ville, ce qui nous fait sortir de l'itinéraire. Le GPS perd le mode guidage étant hors parcours et on jardine un peu car j'ai plusieurs parcours sur le GPS et sans le guidage, je confonds deux tracés. Après avoir un peu tourné dans Limours on navigue au cap et on retrouve le bon itinéraire. Déjà 65km de faits et on commence à revenir dans le bon sens par rapport au vent. Le rythme s'accélère. Sur les lignes droites qui descendent sur Choisel, le GPS indique par moment plus de 50km/h. Mais je n'ai pas vu que j'avais du coup décroché Benoit. Je l'attends à la bifurcation de Choisel qui nous emmène au point de départ de la rando du même nom. Reste 30km, on a dépassé l'autonomie route du Benoilator annoncée à 90k, il ralentit un peu l'allure pour récupérer. On jardine encore du coté de Mulleron truffé de sens uniques. Je voulais éviter de repasser par Janvry mais on y est finalement contraints. Re-marché de Noël . Un monde fou , étonnant pour quelques stands ! Nous voilà en direction du Déluge. Un gars passe, je prends sa roue et on fonce jusqu'à Marcoussis où j'attends Benoit pour un dernier ravito. Il ne nous reste plus que l'Escargot à grimper , avant de revenir par Villejust. Jambes nickel à l'arrivée, va falloir que je tente les 200km :-) Hum non , pas sûr que ça plaise à Benoit ça . Bah on attendra que Bast se mette à la route ce qui ne saurait tarder :-)

dimanche 19 novembre 2017

Dimanche 19/11/17 Barbizon technique avec les chamois, Mary & JM













Pour ce dimanche, JM & Mary proposent une sortie technique au départ de Barbizon. Pas mal de monde de prévu, du coup je prévois de partir derrière et de les rattraper histoire que le groupe ne soit pas trop nombreux. Peu de volontaires coté SLC à part Mathieu. Le reste de la troupe préfère une sortie technique à St Michel :-) :-) . Je passe chercher Benoit en veillant à être à l'heure pour ne pas partir trop loin du reste de la troupe. Mais en fait on retrouve tout le monde sur le parking. Ils sont un peu en retard et on attend que notre Patounet ait finit son rituel de préparation ( se changer, gonfler les pneus , méditer ) . Du coup nous partons tous ensemble, ça fait plaisir de revoir tout le monde. Xav a monté des pneus de 4,7 sur son Fat. Le bruit sur le parking est effrayant. Rien qu'à l'entendre, on en a mal aux jambes pour lui . Il faut dire que les boudins sont gonflés à 0,3 bars ... De quoi se transformer en ventouse, aucun rocher n'y résiste. On monte tranquillement en haut d'Apremont. Le rythme est bien tranquille et le groupe progresse doucement, juste avec quelques exclamations dont Mary a le secret pour qu'on soit sur de ne pas la perdre. On fait la connaissance de quelques nouvelles têtes, dont Thib de VV. J'ai sorti le Stump 29 en prévision du parcours, ça me fait un peu bizarre de passer du vélo de route aéro au VTT de 140mm de débattement. Un vrai canapé, les suspensions permettent un bon grip malgré le sol détrempé par la pluie nocturne. Pas de frayeurs dans les parties techniques, je reste quand même prudent, pas envie de retomber sur ma main blessée il y a quelques semaines. Pat a un peu trop gonflé ses pneus et suspensions et malgré le 27,5+ glissouille pas mal sur les racines ce qui le fait ronchonner. Apremont puis le Mont d'Ussy, on tournicote et on s'amuse. Arrivés à la Croix du Calvaire, nous quittons nos camarades du jour avec Benoit et Mathieu pour un itinéraire un peu plus direct en direction de Dénécourt, contrainte horaire oblige. Petite pause à la tour, avec de descendre par le passage MBF et sa fameuse épingle. Le Stump passe facile pendant que Benoit et Mathieu tentent mais finissent pas opter pour la méthode pédibus. Nous recroisons le groupe JM&Mary à la sortie du single MBF qu'ils n'ont pas empruntés au profit de l'itinéraire habituel. Pourtant le single MBF est plutôt plus intéressant, un peu moins de cailloux mais super ludique et pas facile avec des passages un peu mous sans rendement. D'autant que quelques sangliers ont abîmes les passages. Mais que fait l'ONF ! Faut interdire les sangliers je vous dis. Quelques centaines de mètres à nouveau avec tout le monde avant que nos chemins se séparent. On prend la direction des Vestiges. On s'y reprendra à plusieurs fois pour grimper au sommet sur le vélo, le terrain humide rendant encore plus difficile cette montée mythique. J'y laisse beaucoup de forces et après avoir chassé les KOMS vendredi et samedi sur route, le turbo se met en berne. En remontant sur Cassepot, Benoit place une accélération redoutable et me fait exploser en tentant de le suivre. Joli passage technique ensuite dans le Mont St Germain, avant de remonter sur la Grotte aux Cristaux pour la descente 'Alain". Petite hésitation puis je me lance sur la dalle qui passe sans souci, merci le Stump. On remonte par le chemin goudronné, nouvelle accélération terrible de Benoit qui nous laisse sur place. On enchaîne par un passage magnifique dans Cuvier Chatillon, avant l'affrontement final sur la route des Artistes ou mon plateau de 30 coupé à des jambes plus très fraîches me fait craindre le pire. Je lance quand même le sprint, on ne sait jamais ... guettant l'accélération du Benoilator qui profite de la dernière ligne droite pour passer. Je me dresse sur le pédales pour prendre la roue ... et ma rasseoit , ça va pas le faire. Mathieu en grande forme en profite pour passer aussi et nous finissons à bout de souffle sur le parking. Une belle sortie de 35 km avec les copains et une forêt toujours aussi magnifique.

dimanche 5 novembre 2017

Dimanche 04/11/17 : le grand tour de Fontainebleau via le Rocher de Samoreau










Avec Oliv, Mathieu, Vincent et Benoit. Départ fixé à 8h20 mais pour une fois c'est notre président Oliv qui est en retard. Ceci dit,  heureusement, fausse manip de ma part sur le réveil et levé à 7h30 en mode à la bourre. Du coup j'ai battu tous les records de préparation et on était sur place à 8h25 avec Benoit :-). Départ via les petits sentiers de Cuvier puis la Grotte aux Cristaux où les passages techniques sont délicats le sol étant bien mouillé. Redescente ensuite sur Fontainebleau via le Nid d'Aigle puis on passe au sud pour faire le Rocher d'Avon avec quelques variantes.  On a testé pour la première fois une boucle sur le Rocher de Samoreau : magnifique . Merci aux amis de Ballancourt pour m'avoir donné l'idée. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, le résultat était au delà des espérances. Traversée de Thomery et Champagne sur Seine jolie et bucolique puis remontée vers le Rocher de Samoreau pour découvrir un long single tournicotant fluide et ludique où Benoit envoie la gomme. On revient ensuite sur l'autre rive de la Seine, pour grimper à Dencourt par un long sentier super joli qu'on n'avait jamais pris. Des passages très variés, on se serait cru un moment à l'Elsassbile avec une montée dans les pins et la bonne odeur des résineux. Une fois à Denecourt, on file sur le sentier MBF intégral. Vincent assure bien en technique et passe l'épingle sans souci tout comme Olivier pendant que Mathieu et Benoit préférent assurer. Après le single MBF, bien tournicotant et vraiment sympa, on remonte sur Cassepot avant de revenir par les hauteurs de la Solle. Petite erreur de parcours qui nous fait finalement rentrer par le mythique enchaînement Route du Luxembourg et Route des Artistes. Je laisse Benoit prendre un peu d'avance pour tout donner sur la route des Artistes. J'y crois aujourd'hui car les jambes sont excellentes. Mais ... celles du Benoilator tout autant. Jamais on ne pourra boucher avec Oliv les 100m qu'il nous a pris sur le Luxembourg. Chapeau Benoit.  Très belle sortie sous le soleil sur de magnifiques sentiers avec un parcours varié et en partie sur des traces jamais empruntées avant.

mercredi 1 novembre 2017

Mercredi 01/11/17 : Remake rando Yvette à l'Orge avec les copains d'AAOC et Benoit






L'ami Franck nous propose un remake de la rando de l'Yvette à l'Orge pour ce 1er novembre. Pas d'hésitation possible, c'est toujours un grand plaisir de rouler avec la joyeuse bandes de copains d'AAOC et ça fait un bout de temps que cela ne nous est pas arrivé à VTT. Pourtant, il y a ... 10 ans , c'est bien à VTT qu'on avait fait avec Benoit la connaissance de Franck au beau milieu de la forêt de Milly. C'était il y a bien longtemps, à l'époque où le pouvoir du côté obscur de nous était pas encore apparu :-) . Ce matin, c'est donc une armée de soldats de l'Empire qui se rue - tranquillement - à l'attaque des chemins de l'Essonne. Le seigneur Marcogrimpor se porte régulièrement à l'avant pendant de Dark Yannor reprend contact avec circonspection avec sa monture à crampons. Timide il sera dans l'utilisation de ses pouvoirs. Dark Ericor retrouve l'envie de rouler, gageons que bientôt nous souffrirons à nouveau dans sa roue. Accompagné de son fiston Cedric juché sur un vieux croiseur rapide et qui n'est pas en reste pour relancer malgré un frein qui le ralentit.  De mon côté j'en profite pour bavarder avec les uns et les autres. Un beau soleil nous accompagne malgré la fraîcheur matinale. Certains se sont habillés pour traverser la banquise et auront rapidement trop chaud. Dark Frankor nous guide tout en imprimant le rythme qui reste cool aujourd'hui. Les premières bosses sont l'occasion pour Dark Benoilator de nous montrer les nouveaux pouvoirs qu'il a développé du côté obscur. Dans les bosses, du mal il nous fera toute la sortie. Du moins tant que le Marcogrimpor reste tranquille, vu qu'il dispose clairement de superpouvoirs qui mettent tout le monde d'accord lorsque la route s'élève mais il n'en abuse pas. Le rythme s'accélère petit à petit , avec quelques belles parties de manivelles sur le final. Le Benoilator s'échappe dans la Côte des Meuniers. Mal placé, je suis bouchonné par Eric et Yann au coude à coude ( au sens propre :-) ) et je ne peux lui disputer la victoire sur une de mes bosses préférées. Une bonne bière et quelques bonbons Halloween pour finir chez Franck. Superbe matinée et ambiance au top. A refaire plus souvent !